Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Ils remettent le Bleu au cœur de Lectoure

photo Ils remettent le Bleu au cœur de Lectoure

Nous avions annoncé dans nos colonnes le 23 mai, la fin de l'aventure pour Denise Lambert et sa société Les Bleus de Pastel de Lectoure, et la reprise de l'entreprise par deux anciennes employées et un agriculteur. Cécile Gex, Séverine de Breucker et Jean-Marie Neels ont de l'énergie à revendre, et beaucoup d'idées, pour développer et rajeunir l'image du «bleu». «Quand la liquidation judiciaire a été prononcée, on n'a pas pu se résigner à la perte de ce savoir-faire acquis aux côtés de M. et Mme Lambert», explique Cécile Gex. Après 10 ans dans la teinturerie, et 15 ans pour sa collègue Séverine, elles ont toujours la même passion pour ce bleu unique. «Je trouve fabuleux que Lectoure ait donné son nom à une couleur, on voulait vraiment que l'activité reste ici, dans la ville», poursuit la teinturière. Le futur local, au 55 de la rue Alsace-Lorraine, constitue une première étape pour remettre le Bleu au cœur de Lectoure. «Nous voulons reprendre l'activité de teinture sur une plus petite échelle avec des créateurs de Midi-Pyrénées. Plus tard, on envisagera des quantités plus importantes.» Dans le magasin, le client pourra toujours trouver vêtements ou linge de maison, dans des collections réactualisées. Mais il sera toujours possible de visiter l'atelier et, à terme, des stages adultes ou enfants pourraient bien se mettre en place. Conscients du potentiel touristique du bleu de Lectoure, et de la demande des touristes, les repreneurs réfléchissent même à organiser des manifestations à l'échelle de la ville pendant la période estivale.

Mais sans forcer le pas : si le projet a trouvé son financement, il repose sur une économie fragile. Il faut reprendre des contacts, trouver les fournisseurs, achever le magasin… Les pistes sont nombreuses, qu'il s'agisse des beaux-arts ou du textile. Ce qui est sûr, c'est que le précieux pigment ne manquera pas. «Il est cher, mais nous avons réussi à nous en procurer. Et pas en Chine !», s'amuse Cécile Gex. Jean-Marie Neels fournira à terme un pigment 100 % gersois, qui fera encore baisser les coûts de production. Forts de leur expérience et d'une bonne dose de réalisme, les trois continuateurs du bleu de Lectoure entendent bien faire partager leur passion au plus grand nombre et par-delà les frontières du Gers.

Actualités

Animation économique – Petit déjeuner économique de la Lomagne Gersoise

Accompagner les entreprises pour mettre en œuvre le prélèvement à la source...
Lire la suite

Documentation

Accédez à toutes les documentations et supports de communication du Pôle 21.
Disponible très prochainement