Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Le jeune chef d'entreprise gersois devrait atteindre l'Elysée en fauteuil roulant d'ici une semaine

photo Le jeune chef d'entreprise gersois devrait atteindre l'Elysée en fauteuil roulant d'ici une semaine

Parti de Lectoure le 4 janvier en fauteuil roulant, Édouard Detrez poursuit sa folle épopée vers l’Elysée. Une destination qu’il devrait atteindre le 24 janvier afin de rencontrer Emmanuel Macron. Son but ? Interpeller le président sur la situation délicate de son entreprise et évoquer le sujet du handicap. 

Son entreprise gersoise Le Fauteuil Roulant français créée il y a trois ans est en effet dans une situation financière délicate. Depuis bientôt deux semaines, entouré de ses parents et de son frère Stephen, Edouard parcourt donc une partie de la France à la seule force de ses bras. Une épreuve qui s’avère douloureuse et qui requiert une grande force physique et mentale.

« J’ai des douleurs constamment. Tous les jours, nous devons rouler avec les éléments : la pluie, le froid… Aujourd’hui par exemple, il y a beaucoup de vent et je dois redoubler mes efforts. »

« La France optimiste »

Malgré tout, à mi-parcours, le jeune homme de 26 ans s’accroche et n’a jamais songé à arrêter. La solidarité et le soutien reçus en fin de journée à chaque arrivée dans une nouvelle ville lui donnent la force de tenir. « Au-delà de la souffrance, il y a chaque jour de très belles rencontres avec de la solidarité et de la chaleur humaine, sourit le sportif. Lundi, à Valençay, dans l’Indre, il y avait 250 personnes pour m’accueillir. Cette aventure me montre la vraie France : la France optimiste, qui va au-delà des difficultés et du handicap. » 

Seul bémol : le financement participatif lancé au début de l’aventure peine à convaincre. « Nous arrivons à peine à 4 000 euros alors qu’il nous faudrait 50 000 euros », déplore le jeune homme.

Actualités

Ligardes Brico-Elec, lauréat Eco-Défis 2018

Pour la première fois cette année, la société Ligardes Brico-Elec est lauréate Eco-Défis 2018. L...
Lire la suite

Documentation

Accédez à toutes les documentations et supports de communication du Pôle 21.
Disponible très prochainement