Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Une réunion ce mercredi à Fleurance pour relancer la filière du cornichon bio gersois

photo Une réunion ce mercredi à Fleurance pour relancer la filière du cornichon bio gersois

La conserverie fleurantine Vergers de Gascogne et la chambre d’agriculture organisent ce mercredi, à 14 heures, à la conserverie Vergers de Gascogne (26, boulevard du Biopôle) à Fleurance, un après-midi d’information et d’échanges autour de la culture du cornichon bio avec des producteurs gersois afin de relancer la filière dans le département. Au programme : présentation de la filière et des itinéraires techniques, visite de la conserverie, intervention de producteurs déjà engagés dans ce projet comme les Jardins de Cocagne de Fleurance, une exploitation maraîchère biologique et chantier d’insertion qui a réalisé sa première récolte l’an passé.

Il y a vingt ans, le Gers était l’un des plus gros producteurs

Chaque année, ce sont 30.000 tonnes de cornichons consommés en France mais, lorsqu’on s’intéresse de plus près aux étiquettes, 80 % arrivent tout droit d’Inde et le reste des pays de l’Est. « Nous sommes pourtant nombreux à penser que nous achetons des cornichons français, Mais saviez-vous que le département du Gers était l’un des plus gros producteurs de cornichons français il y a de cela encore vingt ans ? S’il a depuis déserté nos champs, le Gers, premier département français en termes de surfaces engagées en bio, dispose du savoir-faire pour relancer cette filière », explique une technicienne spécialiste de cette culture.

Accompagnés par la chambre d’agriculture

Pour faire rayonner durablement le « petit croquant bio made in Gers », les producteurs engagés dans ce projet seront accompagnés par la chambre d’agriculture. Vergers de Gascogne et ses producteurs partenaires s’entendront en amont sur les volumes et prix d’achat. La PME gersoise en charge de la préparation et de la mise en bocaux des récoltes référencera les cornichons gersois auprès de distributeurs nationaux. Il se murmure d’ailleurs que des enseignes spécialisées dans le bio affichent déjà un intérêt certain. Inscriptions gratuites et obligatoires par téléphone au 05.62.61.77.54 ou par mail (lise.laporte-riou@gers.chambagri.fr).

Source La Dépêche

Actualités

Saga des familles vigneronnes du Gers: un terroir d’exception pour la famille Baurens

Suite aujourd’hui de notre saga des familles vigneronnes au Domaines de Réjaumont, où la famille...
Lire la suite