Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

À Lectoure, des montres qui mettent insertion et écologie à l’heure

photo À Lectoure, des montres qui mettent insertion et écologie à l’heure

Depuis le début du mois, AGOREA, installée à Lectoure, recrée de nouvelles montres à partir des composants de bijoux recyclés. Cette société est la première entreprise adaptée gersoise.

 

Les caisses de montres collectées sont posées entre les postes de travail de Marie-Carmen et Annie. Les deux employées de l’entreprise adaptée AGOREA piochent dans les boîtes et procèdent au démontage des bijoux : "Nous testons d’abord les mécanismes, pour voir s’ils fonctionnent encore, explique Marie-Carmen. Puis nous démontons chaque élément et nous trions en fonction de la matière : le laiton avec le laiton, le verre avec le verre, etc.".

Les différents composants sont ensuite, pour la plupart, recyclés par l’entreprise Eco Tempo. Mais environ 15 à 20 % sont réutilisés – une proportion qui devrait augmenter dans les prochains mois – dans la fabrication de nouvelles montres. Ainsi, dans la salle attenante, Corinne et Jean-Pierre travaillent sur le remontage. "Tout d’abord, je polis le fond du cadran, détaille Corinne. Il doit être lisse pour que je puisse coller la nouvelle étiquette."

Puis, Jean-Pierre réinstalle les mécanismes. "Ensuite, nous les plaçons dans des boîtes et nous attendons une semaine, pour s’assurer que le mécanisme tourne bien, explique-t-il. Nous remettons un bracelet et quelques jours après, les montres sont terminées".

Écologie et solidarité

Ces bijoux sont ensuite commercialisés sous la marque eHo, pour éco-Horlogerie. Une nouvelle gamme pour une nouvelle société. Créée en septembre 2020 du partenariat entre Eco Tempo de la Manufacture générale horlogère (MGH) et l’association de réinsertion professionnelle auscitaine AG2I, AGOREA s’est installée à Lectoure dans les locaux de MGH. Elle est une entreprise adaptée et engagée : "Outre la démarche écologique, qui consiste à recycler des montres inutilisées, AGOREA est aussi la première entreprise adaptée dans le Gers, explique Jean-Louis Geze, directeur de la société. L’ensemble de nos salariés sont des personnes avec handicap. Le but est de réinsérer les employés dans la vie sociale et donc professionnelle."

Après quelques semaines de formation, les quatre collaborateurs, dont aucun n’était spécialisé dans l’horlogerie, participent pleinement à l’aventure eHo. "Nous aimerions passer à une dizaine de salariés d’ici l’année prochaine, assure Jean-Louis Geze. L’idée est de nous adapter et de créer des outils afin que d’autres personnes avec handicap, souvent oubliées dans le monde du travail, puissent apprendre et intégrer les équipes de l’entreprise."

Des montres dans le vent

La fabrication a commencé au début du mois d’avril. En une quinzaine de jours, près de 50 montres ont été élaborées dans les ateliers. L’objectif visé est de créer environ 1 000 montres par mois à la fin de l’année.

D’autant plus que le concept innovant plaît déjà beaucoup. "La société cherche de plus en plus des produits uniques, avance Jean-Luc Bernerd, directeur de MGH. Comme nous utilisons les composants d’anciennes montres pour en fabriquer de nouvelles, elles sont uniques."

En décembre dernier, une cinquantaine de bijoux avait été mise en vente au Comptoir solidaire à Auch. Vendus à moins de 50 €, tous les modèles avaient trouvé preneurs en quelques jours. Des enseignes de grandes marques ont d’ailleurs déjà contacté AGOREA. Mais pour l’instant, Jean-Louis Geze prévoit "de privilégier internet et les boutiques occitanes" pour diffuser ce produit unique 100 % gersois.

Le collecteur Eco Tempo

Créée en 2010, Eco Tempo est la première filière à collecter les anciennes montres et bijoux auprès de grandes enseignes et des particuliers. "Environ 80 % d’une montre est recyclable, assure Jean-Luc Bernerd, directeur de MGH. En 2020, nous avons collecté près de cinq tonnes de montres." Avec comme engagement que celles-ci sont remises sur le marché. Eco Tempo travaille à créer une "économie circulaire. Nous récoltons le produit entier et nous en refaisons une matière première." Démontés, les composants peuvent être vendus en pièces détachées ou encore fondus pour être réutilisés. Désormais, avec eHo, certains sont réutilisés : "Ce n’est pas une montre d’occasion, mais bien une seconde vie."
 

 

Actualités

Restaurants : la vente à emporter

Avec les nouvelles mesures sanitaires, les restaurants qui font de la vente à emporter ont...
Lire la suite