Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Véritable carrefour ouvert sur l'économie du Sud-Ouest,

Pôle 21 est une terre d'accueil et d'excellence pour développer vos projets.

Visite en avant-première de la chocolaterie "modèle" d'Ethiquable

photo Visite en avant-première de la chocolaterie

Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires partenaire du projet, a visité hier le site de la future chocolaterie Ethiquable qui fabriquera ses premières tablettes au mois de juin.

Ce n’était pas une inauguration – la mise en route de la chocolaterie est prévue pour le mois de juin – mais cela y ressemblait beaucoup… Autour des trois fondateurs de l’enseigne Ethiquable, un aréopage d’élus a accompagné la visite officielle du directeur de la Banque des territoires, partenaire à hauteur de 43 % de l’ambitieux projet fleurantin. La chocolaterie de 5 500 m2, aux murs extérieurs fraîchement peints et ornés de slogans, en impose dès l’arrivée des visiteurs.

180 tablettes par minute

À terme, sa capacité de production sera portée à 2 500 tonnes de chocolats par an : pour la marque Ethiquable, très bien implantée dans la grande distribution, 50 % des ventes sont liées au cacao (à côté du café, des jus de fruit, thés…). 25 % du chocolat bio vendu en grande distribution est déjà distribué par la société coopérative fondée en 2003.

Dès le mois de juin, la matière première, le cacao, y sera broyée et transformée sur place, au rythme de 180 tablettes par minute… « Nous allons embaucher 8 personnes dans deux semaines, toutes en CDI, qui seront formées à la fabrication du chocolat. Nous sommes aussi à la recherche d’un responsable commercial. Nous atteignons 150 salariés. C’était difficile à imaginer lorsque nous avons lancé notre petite Scop », sourit Rémi Roux. Olivier Sichel et le préfet du Gers, Xavier Brunetière, ont vanté les mérites d’un projet qui répond « aux enjeux de réindustrialisation à forte valeur ajoutée ».

Eco-construction

Cloisons en terre crue, isolant en laine de bois, récupération de l’énergie, panneaux photovoltaïques (lire aussi ci-contre)… Les porteurs du projet ont évidemment joué la carte de l’éco-construction. L’impact environnemental et sociétal a guidé les choix… à Fleurance et au-delà des océans.

« Le cacao continuera à être torréfié sur place : c’est moins de poids à transporter et c’est surtout plus de valeur ajoutée pour les pays producteurs, souligne Christophe Eberhart lors de la visite des ateliers en cours d’aménagement. Le prix mondial du cacao ne permet pas aux producteurs de vivre correctement. L’accompagnement de la filière dans les pays reste fondamental. »

Haïti 72 %, Nicaragua 75 % ou encore Madagascar 85 % : bientôt les tablettes de chocolat auront aussi une saveur gersoise...

Electricité : le choix d'Enercoop

La Scop Ethiquable se fournira en électricité « verte » auprès d’Enercoop. D’ici la rentrée 2021, la toiture de la chocolaterie sera aussi recouverte d’une centrale photovoltaïque de 280 kWc en autoconsommation. Plus de 760 panneaux solaires produiront 317 MWh par an, dont la quasi-totalité sera directement consommée sur site afin notamment de faire fonctionner les outils : fondoirs, à beurre, pétrin, broyeur, conches, décristalliseur… Environ 25 % de la consommation électrique de l’usine (qui comptera aussi une chaudière à bois) sera couverte par la centrale photovoltaïque, et les 75 % restants par Enercoop.

Source La Dépêche

Actualités

Restaurants : la vente à emporter

Avec les nouvelles mesures sanitaires, les restaurants qui font de la vente à emporter ont...
Lire la suite